Bienvenue à toutes et à tous

C'est avec l'ambition de diffuser de nombreuses informations sur le thé japonais que j'ai débuté ce blog. Vous y trouverez les éléments les plus importants de l'histoire du thé au Japon, ainsi que des infos sur les divers types de thés japonais, régions productrices, etc.

Aussi, vous pouvez retrouver en ligne ma sélection de thés grâce à la boutique Thés-du-Japon.com.

Très bonne lecture, j'espère que mon modeste blog donnera au plus grand nombre l'envie de se familiariser de plus près avec ce produit d'une grande profondeur qu'est le thé japonais !

English version of some posts here in Japanese Tea Sommelier blog

mardi 18 août 2015

Thé noir fumé de Shizuoka, 2015

L'an dernier le thé noir fumé de M. Matsumoto (Shimada, département de Shizuoka) avait reçu un excellent accueil au sein de ma sélection pour Thés du Japon. C'est donc tout naturellement que son millésime2015 fait son apparition. C'est encore un thé noir de seconde récolte, cultivar Yabukita, fumé à l'aide de bois provenant de tonneaux de whisky japonais.

Alors que le 2014 s'apparentait à du « broken », cette année, les feuilles sont plus entières, finement roulées.
Le parfum est particulièrement puissant, très fortement fumé. C'est un chaleureux parfum de feu de cheminé, de jambon fumé, de tourbe, et un peu fruité.

Une infusion classique « à l’européenne », 4g, 150-180ml, 2-3minutes fera des merveilles, donnant un thé très riches en parfum et en saveurs en bouches, sans l'aspect lourd « sucré » de nombre de thés noirs japonais, qui coulent tout seule dans la gorge, avec beaucoup d'after et de longueur. Ce thé noir fumé japonais nous procure alors même le luxe d'une 2ème infusion excellente.

Mais une préparation avec peu d'eau et de multiples infusions reste très intéressante pour décortiquer les différentes saveurs de ce thé. 
 
De cette manière, la 1ère infusion est (naturellement??) la plus riche et intéressante. Le fumé y est très fort bien sûr, mais on y trouve aussi de l'orange amère, du cacao, et une douceur légère qui trouve un équilibre dans le fumé.
En bouche, on a une liqueur globalement légère et rafraichissante, avec un peu d'astringence qui rappelle les notes d'orange. C'est surtout dans l'after que s'expriment le fumé et le tourbé.
Il y a une très bonne longueur, fumée et un peu fruité.

Sur la deuxième infusion, le parfum fumé est toujours très fort, mais plus moelleux, un peu vanillé.
En bouche on reste très proche de la 1ère infusion, toujours sans aucune lourdeur, et très efficace en after et dans la longueur.

Avec la 3ème infusion, on voit les arômes épicés de thé noir prendre une part plus importante face au fumé dans le parfum.
Paradoxalement, en bouche les saveurs semblent commencer à faiblir alors que l'impression fumée, elle, perdure toujours.
C'est dans cette direction qu'on continue à se diriger avec la 4ème infusion.


C'est un thé qui se confirme comme riche en saveurs, très pur et soyeux dans la gorge. On comprend comme il s'exprime avant tout dans la fosse nasale et la gorge, présentant toujours autant de longueur au fil d'infusions successives.
Bien sûr, ceux qui n'aiment pas les saveurs, ici très présentes, de fumé s' abstiendront, mais pour les autres, ce thé est un vrai bonheur, avec quelque chose de très accoutumant.
Il est intéressant de voir, mais que je ne détaillerai pas ici, comme derrière le fumé on peut aussi entrevoir des saveurs tourbées rappelant le whisky de manière plus claire avec des infusions à froid. On peut en effet avec de thé noir fumé de Shizuoka pratiquer 2 ou 3 infusions glacées, pour un résultat encore un peu différent, mais vraiment excellent. A essayer absolument !!