Bienvenue à toutes et à tous

C'est avec l'ambition de diffuser de nombreuses informations sur le thé japonais que j'ai débuté ce blog. Vous y trouverez les éléments les plus importants de l'histoire du thé au Japon, ainsi que des infos sur les divers types de thés japonais, régions productrices, etc.

Aussi, vous pouvez retrouver en ligne ma sélection de thés grâce à la boutique Thés-du-Japon.com.

Très bonne lecture, j'espère que mon modeste blog donnera au plus grand nombre l'envie de se familiariser de plus près avec ce produit d'une grande profondeur qu'est le thé japonais !

English version of some posts here in Japanese Tea Sommelier blog

samedi 6 avril 2013

Bizen-yaki : Nobuhara Katsushi, ses oeuvres et du thé

Suite de mon article précédent sur la céramique Bizen-yaki et ma visite à Inbe, zoom sur l'artisan Nobuhara Katsushi et ses oeuvres.
Il utilise des terres qui sont des mélanges de glaises de montagne et de glaises "Iyose" extraite des alentours des rizières de Inbe.
Il travaille avec un four nobori-gama (pour cette raison, il fait peu de céramique avec la technique "Hidasuki" 緋襷, plus adaptée avec un four à gaz). 




Petites pièces utilisées pour tester le feu du four.




Avant cuisson.
Avant cuisson.



 Je me rends compte que les images parlent d'elles-même et que j'aurai peu à raconter pour cet article, sinon que de rappeler qu'absolument aucun émail n'est utilisé pour ces céramiques. Aussi, la passion pour son travail et pour Bizen et son histoire de Monsieur Nobuhara est formidable. En quelques heures passées ensemble, il m'aura montré tant de choses, non seulement son atelier, mais nombres de vestiges de four antiques qui m'auront fait voyager dans le temps, depuis l'époque de Heian jusqu'à aujourd'hui. 

De retour à la maison, test et galerie photo de quatre des objets de Monsieur Nobuhara sur les sept disponibles sur Thés du Japon.
Hohin



Les points gris foncés sont des cendres, qui se déposent bien sûr au hasard pendant la cuisson. Cela donne une rugosité presque comme du papier de verre.






  
Yuzamashi





Tasses
Cette tasse fut originellement conçu comme tasse à expresso.



 Je pense que de tels objets ont une esthétique très forte qui ne peut laisser indifférent, ils ont une présence presque écrasante. Pour ma part, je les trouve envoûtant, mais ce que ne transmettent pas les photos, c'est le touché, le plaisir que ces oeuvres procurent dans la main. 
Maintenant, faisons les vivre avec du thé.
Sencha 2013 de Mariko (Shizuoka, récolté à la main le 1er avril), cultivar Sugiyama Yaeho (premier shincha de l'année, j'en reparle dès qu'il est en ligne)







Thé noir de Sayama (récolte d'automne, cueillette manuelle, cultivar Musashi Kaori). 
Formidable thé de Hiruma Yoshiaki, dont le parfum miellé est décuplé après quelques mois de maturation. Les saveurs fines et discrètes de cette automne sont aujourd'hui bien plus affirmée, notamment le parfum dut au morsure des petits insectes verts est bien plus évident.



Les couleurs Bizen sont en parfait harmonie avec celles du thé noir.



 

7 commentaires:

  1. Déjà un sencha de Shizuoka le 1er avril !! quelles belles aiguilles ...

    Que donne un futsumushi dans une poterie de Bizen ? ça doit être différent de la porcelaine blanche que tu utilises d'habitude non ?

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Lionel,
    Oui, ce cultivar est surprenant. L'an dernier, la récolte avait été faite le 6 avril. 5 jours d'avance sur l'an dernier, c'est la tendance sur tout le pays cette année. De plus, on prévoit une très bonne année !
    En fait, pour les théières, j'utilise maintenant peu, voir pas, de porcelaine. Pour les tasses, oui, ça change. Néanmoins, pour ce shincha, je ne pense pas que Bizen fut un choix judicieux, Tokoname est parfait. Par contre, sur d'autre thés vert très très bien. Plus encore, très grand bonheur que ce hohin avec les thés noirs/rouges, et que dire des puerh !

    RépondreSupprimer
  3. Magnifique. Merci pour cette visite guidée.

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour,

    Peut-on utiliser une Théière "Nobuhara Katsushi" sur plaque électrique?
    Est-ce de la céramique, ou de la terre cuite?

    Cordialement,
    Nicolas

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour Nicolas,
    Je ne me suis jamais posé la question mais j'éviterais de faire ce genre de chose. Il s'agit d'une théière, pas d'une bouilloire. Pourquoi la mettre sur une plaque électrique ?
    Cordialement
    Florent

    RépondreSupprimer
  6. Merci pr votre réponse.
    Pour faire chauffer l'eau du thé, quel est le matériel le plus adapté?

    RépondreSupprimer
  7. Je dirais une bonne bouilloire en inox.
    Bien sûr, certains parleront de Tetsubin, mais les accessoires de qualité sont hors de prix, et l'entretien demande beaucoup de soin.

    RépondreSupprimer